Robert VILLEVIEILLE convoque un Conseil Municipal à HUIS CLOS le 30 juin à 20 h 30

Publié le par esprit-village

Voici l’ordre du jour du Conseil Municipal à huis clos du Mercredi 30 juin à 20 h 30

 

Texte intégral de la convocation signée par Robert VILLEVIEILLE

·         Instauration d’une redevance d’occupation du Domaine Public pour les terrasses de café et autres commerces

·         Mise en place d’une politique tarifaire prenant en compte du quotient familial

Ces questions ne déboucheront pas sur un vote. C’est uniquement une concertation à huis clos avec l’ensemble du Conseil Municipal.

 

Commentaire d’ESPRIT VILLAGE

Nous constatons une fois de plus la curieuse conception de la concertation de cette municipalité.

Quelques élus de la majorité ont rencontré les commerçants à huis clos le mercredi 23 juin sur le sujet de la redevance d’occupation du domaine public.

Le mercredi 30 juin nous aurons sans doute un compte rendu à huis clos de cette rencontre.

 

Vous pouvez réagir en rédigeant un commentaire sur ce blog

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
C

Pourquoi l'opposition n'a pas été invitée à cette réunion ?


Répondre
L

Disons plutôt que beaucoup ont renoncé, à dire, puisque ça ne sert à rien, mais de là à approuver... il y a un pas.
La grande majorité est mécontente mais de guerre las elle préfère s'abstenir, 1) ils sont sourds, 2) vindicatifs et rancuniers. alors basta!!!!!


Répondre
A

le problème, c'est que beaucoup de monde semble d'accord avec ces décisions absurdes , qu e pouvons-nous faire ?


Répondre
M

Il est grand temps que tout cela finisse, tout le monde en a plein le dos de supporter l'incompétence de gens qui s'imaginent parce qu'ils sont au pouvoir avoir le droit de faire tout et n'importe
quoi. Il faut réagir.


Répondre
A

c'est lamentable, ce comportement vis à vis des représentants des parents, des associations et de l'opposition, on ne prend absolument pas en compte nos avis, de plus cette municipalité dépense
allégrement pour des projets sur lesquels personne n'est consulté, on est toujours mis au pied du mur. Que pouvons nous faire ?


Répondre