Le projet de pelouse synthétique mérite un vrai débat.

Publié le par esprit-village

Quelle est la priorité ? Un terrain synthétique pour la seule pratique du football, ou une salle couverte multisports et multi-activités.

Voici ce que nous écrivions le 15 février sur ce même blog :

  « Le projet est évalué à 1 500 000 euros (dont 400 000 euros pour les seuls vestiaires) et  serait subventionné a hauteur de 600 000 €. L'opposition ne conteste pas la qualité technique de ce projet. Elle rappelle cependant que cet équipement sportif n'est pas prioritaire et lui préférerait un gymnase permettant des activités sportives toute l'année, tant pour les jeunes que pour les adultes, tants pour les garçons que pour les filles. Le projet du Collège n'avançant pas concrètement, le Village n'a toujours pas de projet de Gymnase. »

Malgré nos appels répétés pour l’ouverture d’un débat public,  la majorité campe sur sa position et ouvrira dans les prochains jours les enveloppes des offres pour la réalisation de ce terrain synthétique.

Nous constatons bien la désapprobation qui se cristallise autour de ce dossier. Puisque la majorité ne daigne pas en tenir compte et en discuter, nous engageons un débat sur ce blog.

Pour alimenter ce débat il est utile d’élargir le champ des questions. Par exemple, n’est-il pas important de faire la comparaison entre pelouse synthétique et pelouse naturelle. La pelouse synthétique est à la mode. Il n’en demeure pas moins qu’elle a des détracteurs, à commencer par les professionnels des pelouses naturelles dont nous publions les principaux arguments sur les 3 thèmes de l’économie, de l’environnement et de la santé.

Il ne s'agit pas de prendre "argent comptant" ces arguments de professionnels qui défendent leur activité. Il est néenmoins interessant de les connaitre.  

Vous pouvez réagir en rédigeant un commentaire sur ce blog. 

  

 

Arguments sur l’aspect économique

« En 2011, pour une pelouse synthétique, il faut compter 380.000 € d’investissement à la création, contre 140.000 € pour le gazon naturel. Au bout de dix ans (durée de vie moyenne pour ces types de sol), l’entretien revient à 80.000 € pour le premier terrain et à 110.000 € pour le second. Ainsi, dix ans d’utilisation génèrent un coût moyen de 460.000 € pour la pelouse synthétique et de 250 000 € pour le gazon naturel.

Des chiffres à mettre au regard du nombre d’heures moyen d’utilisation annuelle. Un gazon naturel s’utilise à hauteur de 450h par an, contre 850h pour une pelouse synthétique… Ce qui permet d’aboutir à un coût total à l’heure d’utilisation pondéré sur dix ans de 55,56 € pour le gazon naturel et de 54,12 € pour la pelouse synthétique.

Ces chiffres soulignent la nécessité de bien établir à quelle utilisation le terrain de sport est destiné, pour pouvoir comparer les coûts qui lui seront liés. En effet, la pelouse synthétique devient rentable quand elle est utilisée quotidiennement 2h30. Elle tolère une utilisation plus intensive, avec des annulations moins fréquentes et une saison extérieure prolongée en climat froid ».

 

Arguments sur l’aspect environnemental

« Après l’étude de coûts, d’autres arguments peuvent peser dans la balance. Ainsi, de nombreuses études soulignent le rôle du gazon naturel pour contrôler efficacement la pollution. « Il capte et retient les poussières et saletés de l'air ambiant 3 à 6 fois plus qu'une surface unie. Un hectare de gazon naturel produit l'oxygène nécessaire à 150 personnes. Enfin, un hectare de gazon capte le CO2 d'environ 30 voitures, soit 6,5 à 8,5 tonnes/an ».

Et que dire de son double pouvoir d’isolation phonique et thermique ! « Le gazon naturel ne monte pas en température de façon passive. C’est un véritable climatiseur des villes », indique Edmond-Pierre Picard, p.d.g. de la société YN, spécialisée dans la création de terrains de sports en gazon nature. « Par une journée chaude d'été, votre terrain recouvert de gazon naturel sera moins chaud de 10°C que l'asphalte et de 4,5°C que vos plates-bandes », précise Didier Desprez.

Enfin, les gazons naturels bien pensés ne consomment pas beaucoup plus d’eau et de produits phytosanitaires que les pelouses synthétiques. Car il faut également traiter les pelouses synthétiques et les arroser, pour en abaisser la température l’été ».

 

Arguments sur la santé

« Par ailleurs, certaines blessures seraient plus fréquentes sur les pelouses synthétiques, avec un risque de torsion et de stress des articulations sensiblement augmenté. La ligue de football américain, qui a fait une enquête sur plus de 1.000 joueurs professionnels, révèle que plus de 90% d’entre eux considèrent que les pelouses synthétiques sont de nature à endommager leur santé et à écourter leur carrière. En cause : la capacité supérieure du gazon naturel à présenter un comportement d’élasticité et à amortir les chocs.

Deux autres problèmes interviennent également avec les pelouses synthétiques. D’une part, une partie se dégrade en poussières. « Elles ne sont pas anodines. Constituées de produits pétroliers, elles contiennent quantité de produits potentiellement négatifs ». D’autre part, les brûlures qui surviennent lors d’une chute sur un terrain synthétique peuvent s’infecter. « Les pelouses synthétiques ne disposent pas de moyen d’épuration des saletés qui arrivent par les joueurs ou les oiseaux. Elles accumulent donc des bactéries qui peuvent infecter ces plaies. Ce phénomène n’est pas encore étudié, car il s’agit d’une notion nouvelle. Néanmoins, il existe déjà quelques statistiques en France qui indiquent l’existence de problèmes avec des staphylocoques dorés ».

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
A
en Mars 2010 on peut lire sur le blog de la majorité dans les dépenses du budget d'investissement 250 000 euros pour la rénovation du stade M Bouchard.<br /> On peut se poser la question y a t-il une politique du sport claire, lucide et raisonnable dans cette commune ?
Répondre
A
grosso modo il y a à la Roque 1194 foyers fiscaux IMPOSABLES<br /> <br /> ce qui nous fait une petite note de 12 563 euros environs chacun.<br /> Pour que nos petits génies du ballon rond batifolent sur une pelouse!!!!!
Répondre
A
Je pense que la majorité est raisonnable et qu'elle reviendra sur ce projet absurde, j'ai voté pour eux, mais je désapprouve ce projet. C'est demandé un effort financier trop important par rapport<br /> au peu de gens à qui ça va servir.
Répondre
J
si j'ai tout compris il ne s'agit pas d'un stade, mais juste de la pelouse," synthétique ou pas", uniquement pour jouer au foot !!!!! donc déjà sur le principe je suis contre, d'autre part ne<br /> croyez vous pas que l'entrée du village est assez défigurée comme ça avec cette espèce de "fort chabrol"je veut parler du centre technique sans encore en rajouter ???
Répondre
V
Pour un projet qui coûte aussi cher, ça serait quand-même bien de demander l'avis à la population. Qui va utiliser ce stade à part quelques passionnés de foot ?. Investir cette somme pour un nombre<br /> si restreint de personnes est une abheration...La mairie doit quand-même se préoccuper d'un maximum de population, d'autant plus que nous avons déjà un stade. Et avec la crise, cela serait même<br /> bien d'abandonner ce projet gigantesque...pensons aussi à nos impôts qui risquent d'augmenter...
Répondre