Le premier adjoint demande aux employés municipaux d’être volontaires pour travailler bénévolement un samedi et un dimanche

Publié le par esprit-village

La municipalité de la Roque d’Anthéron est un employeur public.

Voici le texte d’un courrier intégral adressé par le Premier Adjoint à des employés municipaux :

 

Monsieur, Madame

L’édition 2010 de la Fête de la Cerise et de la Ruralité, organisée par la Commune le Dimanche 30 mai, nécessite une mobilisation du personnel communal pour assurer diverses tâches de manutention et de surveillance pendant le déroulement de la manifestation.

Afin d’assurer le succès et le bon déroulement de cette fête, je souhaite que des agents mobilisés le dimanche 30 mai soient volontaires et bénévoles.

Par avance je vous remercie de bien vouloir m’informer de votre disponibilité pour cette manifestation avant le 12 mai en transmettant le coupon ci-joint à mon secrétariat.

Dans l’attente, veuillez agréer, Monsieur, Madame,  l’expression de mes salutations distinguées.

Le Premier Adjoint

 

Robert VILLEVIEILLE

 

Coupon réponse :

Nom- prénom :

Service :

Je suis disponible et volontaire pour travailler les samedis 29 et dimanche 30 mai 2010 à l’organisation de la Fête de la Cerise et de la Ruralité.

 

 Comme tout employeur, une municipalité doit respecter le code du travail et en particulier des règles aussi  élémentaires que :

·         le travail supplémentaire doit être rétribué

·         l’employeur doit observer une stricte neutralité et ne doit exercer aucune pression sur son personnel

Un premier adjoint qui « souhaite que les agents mobilisés soient volontaires et bénévoles » pour travailler à l’organisation d’une manifestation « organisée par la commune » (et non par une association comme on aurait pu le croire) est d’une grande extravagance.

Que penser de telles pratiques de demande de travail bénévole ?

Comment faire lorsque l’on est employé municipal et que l’on reçoit un tel courrier avec un coupon réponse ?

Est-on vraiment libre de répondre négativement ? 

Nous ne manquerons pas de poser des questions sur ce courrier lors du prochain Conseil Municipal.

 

Vous pouvez réagir en rédigeant un commentaire sur ce blog.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
F
<br /> N°36,<br /> <br /> Heu, vous, ne vous déplacez pas par contre. Vous êtes très bien ici.<br /> <br /> <br />
Répondre
A
<br /> "facile" , arretez , vous nous faites trop rire : les employés municipaux en confiance , c'est trop marrant...facile de dire ce qu'ils pensent : c'est trop absurde . Arretez , c'est vraiment<br /> déplaçé:!<br /> <br /> <br />
Répondre
A
<br /> Ils ne craignent rien parce-qu'il n'y en a pas...autrefois oui.<br /> <br /> <br />
Répondre
F
<br /> J'ai du mal à croire que les employés municipaux ne connaissent pas leurs droits... Ils sont tout aussi instruits que vous 32 et 33.<br /> <br /> J'ai demandé à un élu qui participera à cette fête si des employés avaient répondu au courrier. 3 personnes sont volontaires pour encadrer la manifestation et il en est très content. C'est vous<br /> dire si tous les autres craignent des représailles. Eh bien non. tout simplement parce-qu'ils sont en confiance m'a-t-il répondu.<br /> <br /> Alors arrêtons ces rumeurs déplacées. Qu'est-ce qu'un courrier "légal" et qu'est-ce qu'un courrier "illégal" quand il s'agit d'être volontaire?<br /> <br /> <br />
Répondre
A
<br /> Même l'organisation syndicale à du mal à se faire entendre, et pour être reçu c'est tout une histoire.<br /> <br /> Quand on fait partie du syndicat on nous reproche d'être dans l'opposition, ça n'a rien a voir.<br /> <br /> <br />
Répondre