La rubrique d'ESPRIT VILLAGE dans la Roque Info de Juillet

Publié le par esprit-village

Voici le texte adressé pour notre rubrique dans la Roque Info de Juillet:

 

 

Notre bilan d’opposants à  mi-mandat

Nous venons de dépasser la date du 3ème  anniversaire de l’élection municipale de mars 2008. Nous souhaitons soumettre aux Rocassiers notre bilan d’activité d’opposants à mi mandat. N’étant pas aux affaires, ce bilan ne se mesure pas  en termes de réalisation mais en termes d’assiduité, de disponibilité, d’efficacité et de compétences.

Pour chacun de nous sept, il s’agit de la première expérience d’élus municipaux.  Pour assumer notre rôle  de contrôle et d’amendement, nous avons commencé notre mandat par un apprentissage méthodique du fonctionnement de la Mairie. Nous pensons pouvoir dire que nous sommes devenus rapidement des élus d’opposition avisés.

Nous avons essayé, autant que faire se peut, d’être assidus et disponibles aux séances du Conseil Municipal et aux nombreuses réunions des Commissions et Conseils d’administrations dans lesquels nous siégeons. Pour chacun d’entre nous, notre action bénévole représente plusieurs  heures par semaines. Nous insistons sur le terme de  bénévoles puisque nous sommes les seuls élus municipaux à ne recevoir aucune indemnité.

Nous n’avons pratiqué ni l’opposition systématique, ni la critique stérile. Nous avons su approuver des projets de la majorité que nous jugions bons pour le Village.  Nous avons consacré l’essentiel de notre énergie à proposer des amendements et des solutions que nous considérions comme étant conformes à l’intérêt collectif. Le Budget municipal, le Plan Local d’Urbanisme, l’Agenda 21 ou encore le Jumelage avec ASCIANO sont autant de dossiers sur lesquels la majorité a tenu compte de nos positions.

Les circonstances particulière de cette première partie du mandat nous on conduit à adopter une forme d’opposition « apaisée ». Pour autant, nous restons fermement opposés sur le fond au projet de la Majorité conduite par un nouveau Maire qui a personnellement défendu un projet de PLU, orienté vers la croissance démographique et l'extension urbaine (notamment dans les collines). Le Maire et sa Majorité  se sont également lancés dans une politique d'investissement qui ne nous paraît pas répondre à des priorités pour notre commune, et qui va nous plonger dans une dynamique d'endettement.

Nous ne remplirions pas totalement notre rôle si nous n’interpelions pas la majorité sur son propre bilan de mi mandat que nous trouvons bien terne. Nous laissons au Maire la possibilité de le faire avant l’automne et tenons à sa disposition notre analyse contradictoire.

D’ici là nous souhaitons à tous de bonnes vacances et un agréable été.

Vous pouvez réagir en rédigeant un commentaire sur ce blog

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
!

La municipalité et les associations locales, accompagnées de leurs bénévoles, sont très actives dans l’organisation de fêtes et de manifestations qui attirent les populations locales.voici un
exemple de ce qu'on peut lire dans l' agenda 21 de la Roque d'Anthéron.

Non mais je rêve ? après l'époustouflante St Louis que nous venons de vivre et la "brillante" fête de la cerises de cette année, il faut oser !!! et bien ils l'ont fait et tout est à
l'avenant!!!!!!

Navrant.


Répondre
L

dsk president sarkozy en prison


Répondre
L

Pour la deuxieme fois en quelques jours nous avons supprime un commentaire visant l'attibution d'un logement a une elue de la majorite.

Nous n'avons pas a ce jour les elements factuels qui nous permettraient de reagir. Nous le feront avec le serieux et la precision habituels.

En attendant nous rappelons que les elus d'opposition sont intervenus il y a quelques semaines pour demander toute la transparence sur l'attribution des logements.

Nous defendrons évidemment ce principe, d'autant plus si un elu est en cause.


Répondre
L

Un commentaire diffamatoire a été supprimé.


Répondre
A

Je ne connais pas les détails mais ça n'a l'air d'affoler personne !. Le mur de pierre, en bas, est abimé.


Répondre