Enfin des salles municipales pour nos rencontres avec les Rocassiers

Publié le par esprit-village

Cet article est la suite, et la fin, du feuilleton sur la mise à disposition de salles municipales pour l'organisation de réunions publiques.

Nous ne faisons que relater les faits:

Le 25 janvier 2008 la liste ESPRIT VILLAGE a adressé au maire une nouvelle lettre recommandée + AR pour demander des salles municipales pour des réunions publiques les 01 mars et 07 (pendant la campagne officielle).

Le 04 février 2008, la liste ESPRIT VILLAGE a adessé au maire une lettre recommandée + AR pour demander une salle municipale le 23 Février (en dehors de la campagne officielle).

Le 08 février 2008, le maire adresse enfin une réponse positive aux deux derniers courriers de demande de salles municipales.

Nous aurons donc adressé 3 courriers et aurons attendu 20 jours pour obtenir enfin le droit d'utiliser les salles municipales.

Le feuilleton n'est toutefois pas terminé.

Le 10 février 2008, la liste LA ROQUE EN MARCHE a distribué un tract pour justifier ses pratiques de manière alambiquée et agressive. Pourquoi tant de complications pour finalement obtempérer à ce qui était un droit élémentaire?

Nous suggérons au maire de ne pas trop insister sur le fait que le 06 février 2008, nous ne lui avions encore rien demandé. Il en sa possession nos deux courriers du 25 janvier et du 04 février que nous nous ferions un plaisir de rendre public.

Pour revenir à l'essentiel, nous aurons le plaisir de rencontrer les Rocassiers à trois reprises:

- le samedi 23 février de 10 h 30 à 12 h à la salle des fêtes Marcel PAGNOL
- le samedi 01 mars de 10 h 30 à 12 à la salle des fêtes Marcel PAGNOL
- le vendredi 07 mars de 19 h à 21 h à la salle Hector ANGLADE


 Nous vous proposons de réagir en rédigeant un commentaire sur ce blog.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
P
C'est bien que quelqu'un puisse enfin mettre les choses dans le bon chemin. Il n'est pas normal de se défendre pour obtenir ses droits. Il semble que la devise actuelle soit "Peu importe les moyens pour arriver à ses fins."Continuer Jean-Pierre, nous croyons en votre crédibilité.
Répondre