Les pratiques du maire-candidat.

Publié le par esprit-village

Le 16 décembre dernier, l’équipe ESPRIT VILLAGE proposait une campagne digne et respectueuse du débat d’idée.
 
Nous avions rappelé les lois de la république qui assurent l’équité entre les candidats.
A 36 jours du scrutin municipal du 09 mars, il nous semble important d’informer les Rocassiers des pratiques du maire-candidat. C’est l’objet de cette rubrique.
 
Afin d’éviter toute polémique, nous nous limitons à relater des faits et ne faisons aucun commentaire. C’est à chaque électeur de prendre position par rapport à ces pratiques. Pour notre part, nous souhaitons y mettre un terme, elles sont d’un autre temps.
 
Nous tenons à la disposition des Rocassiers les documents illustrant ces pratiques. Ces documents sont évidemment adressés au préfet pour l’informer des pratiques en usage dans notre village.
 
Accès aux salles municipales pour tenir des réunions publiques.
 
Le 19 janvier 2008, la liste ESPRIT VILLAGE a adressé une demande d’accès aux salles communales pour 4 dates :
-         2 dates avant le début de la campagne officielle : samedi 02 février et vendredi 22 février
-         2 dates pendant la campagne officielle : samedi 01 mars et vendredi 07 mars.
 
Le 22 janvier 2008, le secrétaire de la mairie, sous l’autorité du maire, nous a répondu par la négative avec les prétextes suivants :
-         Pour les 02 et 22 février: avant la campagne officielle, un règlement communal interdit l’accès des salles communales pour des manifestations à caractère politique.
-         Pour le 07 mars (dernier jour de la campagne officielle) : la salle est déjà réservée par une demande du 29 octobre (à cette date le maire n’était pas encore candidat, sa déclaration de candidature remonte au 11 décembre dans La Provence).
 
Le 30 janvier 2008, le conseil municipal a voté une modification du règlement communal permettant l’utilisation de salles communales pour des réunions politiques à compter du 01 février.
 
Le 02 février 2008, le maire-candidat invite les Rocassiers à une réunion publique dans des locaux communaux le mercredi 06 février.

Nous vous invitons à réagir en rédigeant un commentaire sur ce blog.
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
O
Vache noire, vache folle, mais vache poétesse<br /> Soyez tranquillisée, point n'en veux à vos fesses<br /> Et comme vous je crois que ces deux hémisphères<br /> Siéent moins au langage qu'aux délices de la chair<br /> <br /> Pourquoi parler au nom d'une foule anonyme<br /> Dites "je" et non "nous", vous l'amateur de rimes<br /> Car vos alexandrins si joliment écrits<br /> Valent bien mieux et de loin que leurs paroles haïes<br /> <br /> Humour et calembour, légèreté de la brise<br /> Sans jamais me faire fuir, m'attirent et me séduisent<br /> Mais ici dans ces pages, je n'ai rien vu de tel<br /> Ou très peu ou très lourd et souvent très cruel<br /> <br /> Alors pitié, de grâce, dites à vos amis<br /> D'alléger le propos, d'imiter l'élégie<br /> De manier la litote, l'analepse, l'antithèse<br /> Mais de façon polie, ou alors qu'ils se taisent
Répondre
B
Ne fuyez pas Odile, calmez votre courroux,<br /> Remisez vos banderilles, déposez vos cailloux.<br /> J’aime vos grandes flammes, vos idées et vos vues,<br /> Vous élevez nos âmes, excusez nos bévues.<br /> <br /> Si nos écrits parfois, vous semblent peu habiles,<br /> Nos calembours narquois, nos esprits bien futiles,<br /> Sachez que légèreté, humour et petites piques, <br /> S’emploient à affûter notre sens politique.<br /> <br /> Mais de grâce chère Odile, laissez dormir mes fesses,<br /> Ces deux lunes graciles, éperdues de caresses,<br /> Qui fourbues de luxure, volupté et plaisirs,<br /> N’ont pas, soyez-en sûre, vocation à écrire.
Répondre
O
MESSAGE PERSONNEL à ADAM de C.: Je viens de me réveiller mais... que vois-je? ... que lis-je? ...<br /> des mots doux comme s'il en pleuvait...<br /> <br /> L'égérie: là je ris<br /> Quel honneur, mais non merci<br /> Point de colère dans mes propos<br /> Mais du mépris pour ces gogos<br /> Ces sans noms, ces corbeaux<br /> Qui médisent et salissent sans cesse<br /> Par des paroles soufflées pas leur f.....<br /> <br /> <br /> Pour le sujet du jour, ce sera sans moi: je pars pour la journée; et oui, il y a une vie au-delà du blog.
Répondre
I
Les adjoints du maire-sortant,qui?Dans quels domaines?L'ordre de la liste enregistré en préfecture?Silence total,secret,mais l'élection arrive.Sur la liste esprit-village c'est plus clair.
Répondre
Z
Allez odile, ne boude pas on t'aime bien sur le blog , on te laisse le choix du sujet du jour.
Répondre